Entretien d'embauche: 10 questions inévitables

Conseils pour bien répondre

Connectez-vous pour accéder plus rapidement aux meilleurs offres. Cliquez ici si vous n'avez pas encore un compte.

 Votre candidature a impressionné le recruteur et on vous a invité à passer un entretien. Rien ne vous sépare de votre objectif sauf les quelques minutes que vous allez passer avec le recruteur. La préparation pour un entretien d’embauche est très importante car elle vous permettra de renvoyer une image professionnelle et compétente au recruteur et c’est ce que les entreprises cherchent réellement : des professionnels compétents. Afin de vous aider à réussir votre entretien, nous vous présentons dans cet article les 10 questions classiques qu’on vous posera lors de l’entretien d’embauche.


Présentez-vous/ Parlez-nous de vous 

Cette invitation à « parler de vous » ne doit pas vous inciter à raconter un long roman allant du jour de votre naissance jusqu’à celui de l’entretien. Il ne s’agit pas de présenter votre biographie dans son intégralité. Votre interlocuteur veut savoir si vous êtes en mesure de sélectionner les points clés et connaître ceux qui vous semblent importants.

Ne soyez pas surpris qu’il vous interrompe. Il est tout à fait normal qu’il insiste en demandant    « pourquoi ? » ou « pouvez-vous m’expliquer ceci ? », son objectif en faisant cela étant de se rendre compte si vous maîtrisez le sujet et si vous êtes à même de garder votre calme sans vous laisser perturber.

Afin de préparer cette question, essayez quelques jours avant la date de votre entretien, de noter quelques points clés de votre biographie en choisissant aussi des éléments susceptibles d’être intéressants pour votre employeur.


Vos qualités et défauts 

C’est une question qui se pose très souvent dans les entretiens d’embauche et que vous devrez s’y attendre. Il est nécessaire de préparer préalablement 5 qualités et 5 défauts illustrés par des exemples.

Pour les qualités, l’idée est de rechercher des qualités requises pour le poste que vous souhaitez occuper afin d’augmenter vos chances de décrocher l’emploi.

Concernant les défauts, il faut faire très attention ! Les défauts que vous allez citer ne doivent en aucun cas être en relation avec le poste, cela risque de vous disqualifier. Si vous postulez par exemple pour un poste de rédacteur, il est très dangereux de citer les fautes d’orthographe comme défaut.

Que vous parliez de qualités ou de défauts, tenez le maximum possible à être sincères.


Qu’est-ce qui vous intéresse dans ce poste ?

En vous posant cette question, le recruteur cherche à savoir si vous êtes réellement intéressé par le poste proposé ou si vous cherchez à obtenir n’importe quel emploi qui sauvera du chômage. Lorsque vous répondez a cette question, vous devez donc avoir parfaitement lu la description du poste. Ainsi, vous donnerez l’impression d’avoir présenté votre candidature parce que vous possédez les qualités et l’expérience pertinentes.

Un entretien d’embauche est l’occasion pour le recruteur de tester votre compatibilité avec l’entreprise. Il est donc important de garder à l’esprit, lorsque vous répondez à cette question, ce qui vous intéresse le plus dans le poste mais, il est préférable d’éviter les réponses autocentrées.


Pourquoi avez-vous quitté votre dernier job ?

Tous les experts en emploi se sont mis d’accord sur une règle d’or : Pour bien répondre à cette question, ne dites jamais du mal à propos de votre ancien directeur.

Un recruteur, lors d’un entretien, est en train de chercher une personne motivée, compétente et en qui il pourra faire confiance. Si vous vous positionnez en victime ou vous vous plaignez, vous apporterez une énergie négative, ce qui démotivant pour le recruteur.

Vous n’êtes pas obligé de raconter au recruteur les détails de votre départ, l’essentiel est que vous soyez déterminé, confiant mais en même temps respectueux vis-à-vis de vos anciens managers.


Parlez-nous d’une expérience professionnelle difficile :

Vous avez sûrement fait face à de nombreuses difficultés dans vos anciens postes, mais face à cette question, il est préférable d’en choisir celle qui s’approche du poste souhaité. Si le recruteur voit que vous avez déjà réussi à gérer une situation difficile, il pourra compter sur vous et vous embaucher !


Quel est votre niveau d’anglais ? 

Sur votre CV, vous avez sans doute parlé de vos compétences linguistiques ; c’est le moment pour le prouver !

Après cette question, il est très recommandé d’enchaîner la discussion en anglais. Si vous êtes incapable de le faire, il suffit de préciser votre niveau en cette langue.

Attention : Si vous ne parlez pas une langue, il est inutile de la mentionner sur votre CV. Les recruteurs essaient parfois de tester les compétences linguistiques des candidats, vous passerez pour un tricheur et on ne fera pas confiance en vous.


Quelles sont vos prétentions salariales ?

Vous devez tout d’abord vous renseigner sur le secteur d’activité de votre entreprise. En effet, les niveaux de salaires peuvent varier d’une activité à l’autre.

Ensuite, penchez-vous sur le poste. Quelles seront vos tâches et responsabilités ?

En résumé, vous devez avoir une notion des niveaux de salaires moyens pour un même poste selon les différents secteurs d’activités.


Quelles sont vos passions ?

Tenez à répondre d’une manière concise. Vos passions reflètent votre personnalité, choisissez-les soigneusement !


Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Le recruteur essaie de savoir si vous comptez mener une longue carrière au sein de son entreprise ou vous comptez changer d’air prochainement. La meilleure chose que vous puissiez faire est d’être sincère tout en restant modeste et respectueux.


Avez-vous des questions ?

Il est très mal vu de ne pas avoir de questions. Un candidat motivé a sans doute plein de questions à poser au recruteur.

Il est préférable de préparer au préalable deux ou trois questions à propos de l’entreprise, du poste, ou de l’équipe.




Bonne chance pour vos entretiens !