Le Canada compte accueillir 1.233.000 immigrants dans les horizons de 2023

Immigration au Canada

Connectez-vous pour accéder plus rapidement aux meilleurs offres. Cliquez ici si vous n'avez pas encore un compte.

Le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l’honorable Marco Mendicino a finalement déposé le plan des niveaux d’immigration, concernant la période allant de 2021 à 2023. Ce plan améliorera l’économie canadienne à relancer à la suite de la crise sanitaire et économique. Le plan va également contribuer à la création des opportunités d’emploi pour les résidents du Canada.

La crise sanitaire de Covid-19 a prouvé que les immigrants ont un rôle important qui garantit le bien-être de la population et la croissance des secteurs de l’économie. Le gouvernement canadien précise que le domaine de la santé a besoin de plusieurs profils des immigrants pour veiller à la santé des Canadiens.  Parmi les autres secteurs qui ont besoins des travailleurs, on cite la technologie de l’information, l’agriculture et la production. Les immigrants vont contribuer à entretenir leurs chaînes d’approvisionnement, à améliorer l’activité générale et créer un nombre d’emplois pour les résidents.

Il faut mentionner que l’IRCC a continué à accepter et à examiner les demandes d’immigration malgré la crise sanitaire. Mais, les restrictions de voyage ont mené à un décalage d’admissions au cours des derniers mois. Le Canada vise à améliorer son marché de travail pour garder son rôle compétitif à l’échelle mondiale. Alors, le pays a adopté une approche stratégique qui consiste à accueillir des immigrants de 2021 à 2023 à un rythme d’environ 1% de la population totale. Cela porte également sur accueillir 401 000 résidents permanents en 2021, 411 000 en 2022 et 421 000 en 2023. Notez que le plan qui précède fixait les objectifs à 351 000 en 2021 et à 361 000 en 2022.

Parmi les priorités du gouvernement Canadien, on cite la santé et la sécurité du peuple. Le Canada a fortifié le dépistage de la santé à la frontière et également la surveillance et l’application de la loi et suit de près les conseils des spécifiques de la santé publique afin de bien accueillir les immigrants. Ce plan pluriannuel des niveaux a admis que le regroupement familial est si important, ainsi que l’engagement pris par le Canada à l’échelle mondiale de protéger les personnes les plus à risque au moyen de la réinstallation de réfugiés.

Les principaux éléments du plan :

Hausse de nombre d’admissions sur les 3 années citées dans le plan pour combattre le déficit en 2020 ;

  • La croissance économique, avec environ 60 % des admissions dans la catégorie économique ;
  • Maintien de l’accent sur des approches novatrices et communautaires pour répondre aux besoins divers en matière de main-d’œuvre et de population dans tout le pays ;
  • Un nouvel engagement en ce qui concerne le renforcement des capacités et de la transformation numérique dans le système canadien d’immigration afin d’appuyer les opérations et atténuer l’incidence de la COVID-19 sur le traitement, notamment sur le traitement des demandes ;
  • Attribution de points additionnels aux candidats francophones dans le cadre d’Entrée express afin de favoriser la croissance des communautés francophones hors Québec ;
  • Approuver les demandes de 500 réfugiés dans les deux prochaines années dans le cadre du Projet sur la voie d’accès à la mobilité économique, une approche novatrice qui aide les réfugiés qualifiés à demander la résidence permanente par les voies d’immigration économique existantes ;
  • Faciliter les procédures de la résidence permanente pour les demandeurs d’asile admissibles qui ont travaillé en première ligne pour lutter contre la pandémie entre le 13 mars et le 14 août 2020, en fournissant des soins directs aux patients dans les établissements de soins de santé.

Ce plan vise à conforter la place du Canada au tant qu’une destination principale des individus talentueux, tout en créant une base solide pour la croissance économique en permettant le regroupement des membres des familles avec leurs proches et en remplissant les engagements humanitaires du Canada.

Citations :

« L’immigration est essentielle pour nous permettre de traverser la pandémie, mais aussi pour notre reprise économique à court terme et notre croissance économique à long terme. Les Canadiens ont vu à quel point les nouveaux arrivants jouent un rôle démesuré dans nos hôpitaux et nos maisons de soins et nous aident à mettre du pain sur la table. Alors que nous envisageons la reprise, les nouveaux arrivants créent des emplois non seulement en donnant à nos entreprises les compétences dont elles ont besoin pour prospérer, mais aussi en créant eux-mêmes des entreprises. Notre plan aidera à remédier à certaines de nos pénuries de main-d’œuvre les plus aiguës et à accroître notre population pour maintenir la compétitivité du Canada sur la scène mondiale. »

– L’honorable Marco E. L. Mendicino, C.P., député, ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté

Faits majeurs :

  • Le pourcentage des immigrants est de 33 % de tous les propriétaires d’entreprise avec personnel rémunéré, et 25 % des travailleurs du secteur canadien de la santé sont des immigrants ;
  • La Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés impose le dépôt annuel du plan des niveaux au Parlement ;
  • Le plan des niveaux nous représente le nombre de résidents permanents qui vont être admis au Canada. Il nous donne également une idée sur les admissions totales pour chaque catégorie d’immigration ; 
  • Le plan des niveaux tient compte d’un dialogue intense avec les représentants provinciaux et territoriaux, ainsi que de recherches sur l’opinion publique et de consultations des intervenants ;
  • Les Canadiens du monde peuvent remarquer à quel point les communautés locales tirent profit des nouveaux arrivants grâce à la campagne L’immigration ;

  • En vertu de l’Accord Canada-Québec, le Québec fixe ses propres niveaux d’immigration.