Anglophones au Maroc : Où en est la situation au marché du travail ?

Le cas de la capitale économique

Connectez-vous pour accéder plus rapidement aux meilleurs offres. Cliquez ici si vous n'avez pas encore un compte.

 

 Bien que l'anglais soit beaucoup moins utilisé que le français, sa popularité ne cesse de croître. Au fur et à mesure que le Maroc se développe, l'anglais devient la langue numéro un lorsqu’il s’agit des affaires et des échanges. S’il est vrai qu’en ce qui concerne la langue anglaise le Maroc n’est pas le pays de l’Oncle Sam, la Grande Bretagne ou l’Australie, la faible maîtrise de cette langue ne présente pas d’obstacles majeurs au développement de son économie. Dans ce qui suit Emploi Maroc fait le point sur la présence de la langue anglaise dans le marché de travail marocain, précisément à Casablanca.

 

Maîtriser l’anglais pour un meilleur salaire

Une étude d’Education First (EF) sur le niveau de compétence en anglais dans 60 pays fait ressortir les liens entre la langue anglaise, les exportations, les investissements, et les salaires. Le royaume ainsi que bon nombre de pays arabes figurent parmi les plus mauvais élèves et doit faire des efforts pour tirer son épingle du jeu.

Autre spécificité du classement, le lien entre compétences en anglais et exportations par habitant. L’EF signale que les pays où la maîtrise de l’anglais est faible ou très faible, affichent des exportations par habitant peu élevées.

Mieux, « un meilleur niveau d’anglais se traduit par une hausse des salaires, qui permet elle-même aux gouvernements et aux individus de disposer de plus de fonds à investir dans des formations en anglais », souligne l’étude. Elle va même jusqu’à affirmer que les meilleures compétences en anglais permettent aux individus d’accéder à des postes plus élevés et donc d’augmenter leur niveau de vie.

Facilité à « faire des affaires »

L’étude incite les pays en voie de développement à accorder plus d’importance à l’anglais. Ce groupe dans lequel figure le Maroc essaie de « passer d’une économie fondée sur le secteur manufacturier et les ressources à un modèle accordant une part importante à l’externalisation (centres d’appels, support informatique aux entreprises de pays plus riches...) D’après l’étude, « le rapport entre le commerce de services et le niveau d’anglais est encourageant pour ces pays qui constatent que les investissements visant à améliorer le niveau d’anglais de la population ont un impact structurel profond sur leur économie ».

Casablanca : L’anglais est-il présent dans le marché du travail ?

Le marché du travail casablancais recrute de plus en plus des employés anglophones dans de divers secteurs, notamment les centres d’appel où le téléconseiller/télévendeur est amené à prospecter des marchés internationaux, négocier, gérer des appels téléphoniques et assurer la vente des  produits, d’où la nécessité d’une bonne maîtrise de la langue de Shakespeare.

A la capitale économique du Maroc, un bon nombre d’offres d’emploi pour les anglophones est publié quotidiennement, et ce dans les domaines qui suivent :

  •   Téléconseil et télévente : L’employé gère sa relation client, émet/reçoit les appels de vente, prend en charge la facturation, prépare des dossiers de vente et se charge du mailing.

  • Assistance import/export : Il s’agit de gérer la base de données et suivi des fournisseurs, gérer le volet administratif des opérations d’achat et d’import, chercher de nouveaux fournisseurs et de nouveaux produits.

  • Administration de ventes : Cette tâche consiste à s’occuper de la gestion de contrats de vente et constitue un rouage fondamental dans une entreprise. Son objectif est de veiller au bon déroulement du cycle de vente : depuis la réception de la commande du client, jusqu’à sa livraison à l’endroit désigné.

  •  Ingénierie de production : L’ingénieur assure la liaison entre les fournisseurs et le groupe et sécurise la production des produits du groupe en maîtrisant les approvisionnements et la qualité livrée du fournisseur.

  • Traduction : Cabinets de traductions, établissements gouvernementaux.

  • Enseignement : Avec une licence en études anglaises, il est possible d’intégrer le corps enseignant des établissements scolaires aussi bien privés que publics.

Pour finir, si vous souhaitez trouver une opportunité d’emploi à Casablanca ou faire évoluer votre carrière professionnelle, nous vous recommandons d’améliorer votre niveau d’anglais, non seulement cela mettra votre CV en valeur, mais vous permettra aussi de vous démarquer des autres chercheurs d’emploi.